Stage – De l’improvisation à la représentation

Du 20 au 27 août 2018 à Aix-en-Provence

gabor2 (2)

DIRIGÉ PAR Gabor Csetneki, metteur en scène et professeur de Qi Jong, il travaille depuis 40 ans en creusant cette voie. Hongrois et francophone, il a eu deux maîtres marquants, Zygmunt Molik du Théâtre Laboratoire de Grotowski, et Yoshi Oida, l’acteur japonais dans la troupe de Peter Brook Il fonde le « Théâtre des Ailes » en Hongrie et organise de nombreux de festivals internationaux. Il a enseigné en Hongrie, en France, en Allemagne, au Maroc et en Angleterre.

ET Rita Deák Varga, comédienne, chorégraphe et metteur en scène, cofondatrice du « Théâtre des Ailes », elle a tourné avec ses pièces dans toute l’Europe (France, Norvège, Allemagne, Russie, Autriche, Roumanie, Espagne) et au Maroc. Elle a remporté des prix en Hongrie, en Espagne et au Maroc. Elle enseigne le mouvement et la danse depuis 30 ans dans différents théâtres, et au cirque nouveau. En 2011 elle fait partie du jury du Festival International Universitaire du Théâtre à Casablanca.

cropped-DSC05613-1024x768

Les stages d’été, dans notre pratique, servent à explorer différents éléments scéniques fondamentaux – le corps, la voix, l’espace, la communication non-verbale, le rythme, les images intérieures etc – mais c’est avant tout une exploration de nous-mêmes. Nous cherchons à nous re-découvrir, pour faire resurgir notre potentiel. Nous construisons ensemble un chemin qui nous mène quelque part : ailleurs, plus haut, plus loin. C’est un voyage intérieur… à travers le mouvement.

Tous les exercices que nous allons proposer ont un effet, sur le corps bien sûr, mais aussi sur le mental, sur le système énergétique et émotionel. Cela change un peu le regard que nous portons sur nous-mêmes, et sur l’extérieur. Nous considérons le corps comme un instrument : l’objectif étant de trouver comment mieux jouer avec cet instrument, pour donner des ailes à notre créativité.

gabor4

Dans ce processus, l’improvisation joue un rôle crucial. S’il nous arrive de l’orienter, elle est toujours essentiellement libre : ce n’est qu’en vivant pleinement l’instant que l’on peut toucher à une spontanéité scénique, et le jeu se construit alors de façon organique.

Pour alimenter ces improvisations, nous aborderons des techniques éprouvées depuis plus de 30 ans – training Grotowski, danse butoh, Qi Gong, massage métamorphique etc – lesquelles seront autant de ressources où pourront puiser pleinement les stagiaires – qu’ils soient professionnels ou amateurs, voire débutants.

La liberté dans les improvisations donne des moments forts et lumineux. La longueur du stage nous permettra de bâtir à partir de ces moments une structure solide et stable : autant d’études – solos, duos ou petites formes impliquant davantage de personnes – durant entre 5 et 10 minutes.

gabor1

Nous proposerons également au groupe une petite chorégraphie de gestes répétés.

Nous aborderons tout particulièrement les notions de direction – à l’intérieur et à l’extérieur du corps – et de contact : nous verrons alors comment deux ou plusieurs acteurs peuvent coopérer dans l’espace, avec contact(s) ou sans se toucher.

MODALITÉS : du 20 au 27 août à l’école Jean Jaurès d’Aix-en-Provence, tous les jours entre 10 heures et 18 heures. Amener des vêtements souples et un tapis de sol.

A l’issue du stage, chacun aura la possibilité de présenter une performance, seul ou avec d’autres personnes. Dès le quatrième jour, un temps sera réservé pour ceux qui souhaitent s’y préparer.

gabor3

PUBLIC Il n’y a pas de restriction d’âge, ni aucun prérequis.

BUT Se découvrir, se redécouvrir, se surprendre, grâce aux moyens les plus « basiques » du théâtre. Nous allons travailler sur la présence, sur l’espace, sur leur relation.

Nous engagerons le corps dans sa puissance et sa fragilité. Nous nous concentrerons sur la respiration, sur le regard ; sur le contrôle du corps, la maîtrise du corps dans l’espace.

Nous travaillerons sur le contact avec soi-même et avec les autres, par l’improvisation libre et au moyen de différents exercices. C’est un travail de groupe et un travail individuel, à la fois.

COMMENT ? Notre enseignement se base sur un chemin de recherche engagé il y a plus de 30 ans.Nous appelons cela « théâtre du mouvement » : la théâtralité naît du corps, de l’expression non verbale.

Nous traverserons plusieurs étapes, des états différents : avec le training, les exercices, l’improvisation libre, la méditation, les massages, la danse butoh, le Qi Gong, le travail avec la voix : sons et bribes de mots, « monologue intérieur », chant, texte.

Nous aborderons enfin le rapport aux objets et le travail en extérieur(s).

C’est un chemin en profondeur, qui passe par le travail corporel – danse, rituel, improvisation – et simultanément mental – images intérieures, conscience du jeu, de l’espace et du moment vécu. Cette approche aide à découvrir ses propres possibilités, latentes, en enlevant les blocages et les « masques » pour libérer le corps.

SOURCES Eléments issus de la méthode Grotowski, du théâtre NO japonais, de la danse butoh…

QUE-CE QUE CELA M’APPORTE ? Une présence plus forte dans le jeu, et dans la vie. Une meilleure compréhension de ses propres capacités. Des techniques d’improvisation. Des techniques concrètes pour se débarrasser de ses peurs, craintes ou angoisses. Des énergies nouvelles. Une expérience du travail en groupe.

Visuel Fragments