Porter la voix…

Sam 25 et dim 26 nov 2017

photo cv claire-1Technique et interprétation vocale au service de l’acteur

Stage animé par Claire Marlange

La voix et le corps sont deux outils précieux, et un point de départ pour le jeu du comédien.

Je propose ici un stage de pratique, ouvert à tous, pour aborder les aspects généraux de la production de la voix. Le but est de donner des outils pratiques d’introduction à la technique vocale au service du travail d’interprète, et de faire de l’association de la voix et du corps les deux grands moteurs de l’expression.

Le stage s’articulera autour de trois axes principaux :

VOIX ET CORPS

Nous effectuerons un training physique qui associe le travail de la voix et du corps, comme une étape pour arriver au processus créatif. L’utilisation du silence, le souffle, la posture, la place de la voix dans l’espace et à l’intérieur de chaque acteur, le placement de la voix liée à l’intention et à l’énergie, sont des notions qui mèneront à l’expression de chaque personne.

Les liens de la voix et du corps sont nombreux, et nous aborderons, entre autres, trois points essentiels :

Lien avec le souffle : apprendre à le connaître, le comprendre, le laisser libre et détendu, accueillir les sensations physiques et émotionnelles liées au souffle

Lien avec le squelette : c’est à travers lui que notre vibration interne peut se déployer au dehors, et le libre mouvement de ce squelette est capital pour que la voix soit libérée

Lien avec l’ancrage : être là, ancré dans le présent, être relié à notre énergie et notre centre, mais aussi à ce qui nous entoure

Nous effectuerons diverses pratiques incluant la respiration, la conscience du corps, l’attention aux émotions et sensations, et la présence à soi et à l’autre, le placement, la projection, la justesse et la puissance de la voix.

PRATIQUE INDIVIDUELLE

La pratique du chant est étroitement liée à celle du travail de l’acteur. Elle permet d’acquérir une profonde maîtrise de son corps et de sa respiration, et de développer sa voix en termes de clarté et de puissance.

Une meilleure projection au théâtre, moins d’essoufflements et souvent une meilleure articulation en sont les premiers bénéfices. Nous travaillerons, en s’adaptant à chacun, sur l’interprétation d’une chanson, chacun étant tout à tour émetteur ou récepteur. La voix est en effet avant tout une aventure relationnelle qui ne peut se faire sans l’autre, et c’est aussi grâce à cet autre, dans son attitude d’écoute, que le travail de la voix pourra aller plus loin.

Cette exploration permettra d’arriver à une prise de conscience perceptive et sensorielle de l’outil corps-voix, et la recherche sera à la fois expressive, dramatique, corporelle et vocale. Nous irons ainsi à la rencontre de chaque voix, et tenteront d’apprendre à se débarrasser des automatismes et des habitudes de travail.

La pédagogie vocale s’adaptera à chaque personne, ses objectifs, ses capacités et ses blocages propres, pour développer ses particularités.

Pour cela, il est demandé aux stagiaires d’apprendre de mémoire une chanson en français, choisie parmi la liste suivante :

-Dis, quand reviendras-tu ? Barbara

-Les feuilles mortes. Yves Montand

-Je suis sou. Claude Nougaro

- j’me voyais déjà. Charles Aznavour

-L’encre de tes yeux. Francis Cabrel

-Le chanteur. Daniel Balavoine

-Mathilde. Jacques Brel

-La chanson des vieux amants. Jacques Brel

-les vieux. Jacques Brel

-Félicie aussi. Fernandel

-L’autre Finistère. Les innocents

- La visite. Linda Lemay

- Le poinçonneur des Lilas. Serge Gainsbourg

- La chanson de Prévert. Serge Gainsbourg

-Requiem pour un con. Serge Gainsbourg

- Le déserteur. Boris Vian

- J’suis snob. Boris Vian

- On n’est pas là pour se faire engueuler. Boris Vian

- Je suis un voyou. Georges Brassens

- Putain de toi. Georges Brassens

- Douce France. Charles Trenet

- Foule sentimentale. Alain Souchon

- La pêche à la ligne. Renaud

- Laisse béton. Renaud

- Le vent nous portera. Noir Désir

Liste non-exhaustive, chacun peut me faire des propositions, au plus tard une semaine avant le début du stage.

PRATIQUE COLLECTIVE

Le chant polyphonique offre aux participants un contexte privilégié d’écoute, de partage, et d’exploration des capacités vocales, tout en offrant le confort du soutien du groupe.

La pratique vocale collective permet en effet à chaque voix de s’appuyer sur celles des autres, de se projeter et de se faire entendre sur des terrains parfois insoupçonnés. Elle est aussi bénéfique en matière de rythme, de justesse, de précision, et de confiance en soi.

Nous travaillerons sur le principe du Circle Song, qui est un principe de chant en groupe, simple et ancien, selon lequel un groupe de chanteurs disposés en cercle fait tourner un motif chanté de base, auquel vont venir s’ajouter des boucles mélodiques et rythmiques, et où chacun improvise ensuite tour à tour.

Ce travail offre un terrain magnifique pour explorer en même temps la relation de groupe, la respiration, la présence vocale, la confiance en soi et au groupe, la posture du soliste, et la place de l’individu dans le groupe.

Biographie

DSC00391Claire commence la musique à l’âge de 4 ans, en étudiant tout d’abord le piano, puis le violoncelle. Après des études de musique classique et d’art dramatique au conservatoire de Montpellier (piano, violoncelle, chorale et théâtre), elle se forme au jazz vocal, en suivant la formation de l’IMFP, où elle obtient le certificat MIMA. Puis elle intègre le conservatoire d’Aix en Provence, où elle se perfectionne en violoncelle dans la classe de François Baduel et Frédéric Lagarde, et en jazz (chant et violoncelle) dans la classe de Jean François Bonnel, s’initie au chant lyrique auprès de Laure Florentin, et où elle obtient le DEM de musique de chambre. Elle se produit régulièrement au sein de diverses formations, en chant et violoncelle (jazz, classique et chanson française), et collabore avec des compagnies de théâtre en tant que musicienne de scène.

Elle a été par ailleurs chargée de TD en expression orale à l’université de Provence, et est actuellement professeur d’ensemble vocal et de violoncelle à Aix en Provence.

« La voix, en tant que processus physiologique, engage tout l’organisme et le projette dans l’espace. La voix est le prolongement du corps et nous donne la possibilité d’intervenir concrètement, même à distance. Telle une main invisible qui se tend, la voix sort de notre corps et agit, et tout notre corps vit et participe à cette action. Le corps est la partie visible de la voix et l’on peut voir où, et comment, nait l’impulsion qui se transformera en son et en parole. La voix est un corps invisible qui opère dans l’espace. Il n’existe pas de dualité, de séparation entre voix et corps mais seulement des actions et réactions qui impliquent la totalité de notre organisme » Eugenio Barba. Théâtre. Solitude. Métier. Révolte. Saussan L’Entretemps, 1999, p 78